Pages

Categories

Search


Bulletin « Flash Info » sur les marchés à bétail du Niger.

Bulletin « Flash Info » sur les marchés à bétail du Niger.

Par
27 juillet 2016
Actualité
Pas de Commentaires

Système d’information sur les marchés à bétail, Direction des Statistiques, Ministère de l’Elevage.

Vous trouverez en fichier joint le bulletin « Flash Info » édité par la Système d’Informations sur les marchés à bétail (SIM Bétail) pour la semaine du 26 avril au 2 mai 2016.

Ce bulletin de 6 pages présente les prix moyens du bétail pour un ensemble des marchés du Niger, l’offre et la demande de bétail de la semaine, le taux de vente des animaux au cours de la semaine ainsi que les termes de l’échange pour différentes catégories d’animaux par rapport au sac de mil.

 Les marchés à bétail n’ont pas connu un réel engouement cette semaine au niveau de la plupart des espèces. Le niveau de l’offre dégage en effet une baisse de 2% pour les ovins et les caprins, 6% pour les camelins et une hausse de 5% au niveau des bovins par rapport à la semaine écoulée.

S’agissant de la demande, on relève outre une hausse de 9% pour les bovins, une stabilité pour les ovins, les caprins et les camelins. Cette situation serait occasionnée par l’absence des grands acheteurs nigérians sur nos marchés du fait de la baisse de la valeur de la Naira mais également par l’entrée dans la période de soudure.

En glissement annuel, les prix moyens affichent une baisse générale au niveau de toutes les catégories suivies. Cette baisse est de 9% pour la vache, la génisse et le bélier adulte, 10% pour la chèvre de moins d’un an, 11% pour le taurillon, le bélier de moins d’un an, la brebis adulte et le chameau de 3 à 5 ans, 12% pour le taureau et le bouc de moins d’un an, 13% pour la brebis de moins d’un an, le bouc adulte, la chèvre adulte, la chamelle de 3 à 5 ans et enfin 16% pour le chameau et la chamelle de plus de 5 ans.

Les termes de l’échange accusent une baisse de 2% pour le bouc et la chèvre de moins d’un an, 4% pour le bélier de moins d’un an, une hausse de 2% pour la vache, la chèvre adulte et enfin une stabilité pour les autres catégories rapport à la semaine précédente. Cette tendance serait liée au niveau des prix moyens des catégories, car le prix moyen du sac de 100 kg de mil est resté stable (+1%) par rapport à la semaine passée. En glissement annuel, on note une baisse générale s’établissant entre 9% et 14% selon les catégories ce malgré la stabilité du prix moyen du sac de mil par rapport à la même semaine de 2015.

pdf-eb697

Admin

Autres articles de